Les jeunes avec Jean-Pierre !

Trois viennent des Vignasses, deux des Soullières, quatre de Saint Philippe, du Village, de Bois Fleuri et bien d’autres quartiers ! Ils ont 1 point en commun : la jeunesse et de l’ambition pour BIOT. Ils sont les forces vives de l’équipe de Jean-Pierre.

Ce 14 mars 2019 nous étions réunis à l’ATELIER 67 pour un moment convivial. De belles surprises ont ponctué cette soirée. Merci Eric PAUGET, notre Député pour votre visite surprise !

Une pensée pour ceux qui n’ont pas pu se libérer mais qui sont très actifs à nos côtés. A très vite !

Révision PPRI : Vous avez dit ROUGE !- Nice Matin du 08 mars 2019

Concertation publique houleuse dans le cadre de la révision du PPRI organisée par les Services de l’État, où les représentants des associations ont mis en avant un manque de dialogue avec les élus locaux. Pendant cette réunion à plusieurs reprises, les intervenants ont manifesté leur mécontentement principalement auprès de Guilaine DEBRAS sur son immobilité. Sophie DESCHAINTRES a également était interpelée sur son inaction sur le dossier du Pont BREJNEV.

Pendant ce temps là toujours aucune action et aucun travaux de mise en sécurité !

DOB, dernier acte – Nice Matin du 2 MARS 2019

Pour le dernier DOB (Débat d’Orientation Budgétaire), les élus de la majorité ont essayé de justifier leurs choix politiques :

  • Emprunt sans précédent de 9 MILLIONS d’EUROS avec un remboursement du capital annuel de la dette passant de 1,7 à 2,2 millions €.
  • Bétonnage du Quartier des Soulières.
  • 56% de logements sociaux à minima sur les constructions à venir du PLH (Plan Local d’Habitation).
  • Fermeture du Service Population en Mairie Principale.
  • Aucune vision sur l’avenir du Verre Bullé, aujourd’hui en danger !

 

Montée des BÂCHETTES : colère des commerçants – Nice Matin du 29 janvier 2019

Les commerçants de la montée des BÂCHETTES, vent debout contre la municipalité de Guilaine DEBRAS. Plutôt que d’améliorer l’accessibilité aux handicapés et aux mamans avec poussettes, les travaux prévoient l’aggravation de la situation existante avec la création de marches au grand dam de la Fédération des Malades et Handicapés du 06.

 

Meilleurs Voeux
Chers amis,Encore une nouvelle année. Le temps passe vite !
Qu’elle soit belle, sereine, généreuse et pétillante.
Et si, pour célébrer 2019,  nous partagions un moment ensemble autour d’une galette des rois ?
Je vous donne rendez-vous le vendredi 18 janvier prochain à l’auberge de la Vallée Verte 3400, route de Valbonne à partir de 18h30.Parce que nous avons tous le sens de l’amitié.
Parce que nous avons des valeurs communes.
Parce que le combat ne nous fait pas peur.
Et en attendant de vous présenter mes vœux de vive voix, et de vous exposer les grandes lignes de mon projet pour les prochaines élections municipales, je citerai Jacques Brel. Tout est dit et de si belle façon !

« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable ».

Amitiés
Jean-Pierre Dermit #Biot2020

Projet municipal : Jean-Pierre Dermit #Biot2020, c’est parti ! – La Lettre du Maire Hiver 2019

2018, une année troublée par les projets dont les Biotois ne veulent pas.

Les conseils de quartier sont devenus le lieu de revendication et de protestation contre l’équipe de Mme Debras.

Qu’il s’agisse de la construction de grands ensembles immobiliers (Saint Eloi, Durbec, Soulières), d’une stratégie passive de gestion du risque inondation, de l’installation de la déchèterie chemin des Prés, du laisser-aller sécuritaire, de la dégradation des finances de la ville, du manque de programmation municipale pour dynamiser la ville, trop nombreux sont les sujets sur lesquels les Biotois voudraient être écoutés, plus respectés. Les nombreuses démissions au sein de l’équipe municipale sont le reflet de ces doléances.

Construire avec vous pour 2020 un développement équilibré et harmonieux de notre commune est notre ambition.
En cette période de renouveau soyez assurés de nos vœux les plus sincères pour une belle année 2019.

En route pour #BIOT2020 – Biot Infos Hiver 2019

Vous êtes nombreux depuis plusieurs mois déjà à nous faire part de vos déceptions, de vos inquiétudes et parfois même de votre colère : les thèmes qui reviennent régulièrement concernent l’urbanisation démesurée de la commune avec des programmes immobiliers inadaptés, une sécurité des personnes et des biens a minima, un accompagnement post-inondation insuffisant, une gestion inquiétante des finances de la ville, un cœur de ville qui se meurt. La liste des sujets qui fâchent à Biot est malheureusement très longue.
Se positionner pour un nouveau mandat n’est pas une décision facile mais cet état des lieux l’exige. Investis dans la vie communale depuis 2008, nous constituons une équipe compétente, rajeunie, qui connaît la réalité du territoire et qui veut plus que tout redorer l’image de Biot, et redonner confiance à ses habitants.
Nous ne manquons pas d’expérience. Nos réalisations entre 2008 et 2014 en témoignent : complexe sportif Pierre Operto, médiathèque, rénovation du Pont Vieux, vidéo protection, développement des services publics (poste, mairie annexe, police municipale) à Saint Philippe, renforcement de la protection contre les crues, restauration de l’église Sainte Marie-Madeleine, politique culturelle et événementielle dynamique, voilà notre bilan lors de notre mandat et nous en sommes très fiers.

Le moment est venu de construire un nouvel avenir pour Biot.

Vous avez envie d’exprimer vos idées ? Rejoignez-nous pour enrichir notre réflexion.

En ce début 2019, nous vous adressons tous nos vœux de santé, de réussite, de prospérité. Bonne année à tous !

Le PONT BREJNEV toujours pas nettoyé, POURQUOI ? – Nice matin du 17/10/2018

Triste constat de la BRAGUE toujours pas nettoyée mi-octobre en pleine saison des épisodes cévenoles.
L’événement dramatique du 03 octobre 2015 ne sert visuellement pas d’exemple à nos édiles !

 

Les Templiers chassés de BIOT ! – Nice Matin 09 octobre 2018

Mme Debras a souhaité arrêter la manifestation BIOT et les Templiers en 2015.
La résistance s’organise. Les Blancs Chevaliers de la Commanderie Templière continuent à exporter et valoriser notre histoire.

Un management qui interroge – Nice Matin du 09 octobre 2018

Pourquoi un employé municipal en est-il arrivé à mener une grève de la faim et à dormir dans la rue pendant près d’une semaine ?
Au delà du conflit individuel, la situation révèle un véritable problème de gestion municipale autour du régime indemnitaire des agents et d’un management inapproprié.

La déchetterie d’Antibes transférée à BIOT – Nice Matin 06 octobre 2018

La déchetterie Univalom d’ANTIBES va fermer. Elle sera déplacée sur la zone artisanale du chemin des Près à BIOT.
Augmentation du trafic, nuisances sonores et olfactives au coeur d’un quartier résidentiel et économique. La décision a une fois de plus été prise sans concertation. Merci Mme Debras, Vice Présidente de la CASA et d’UNIVALOM, Maire de la commune, de mettre une fois de plus les Biotois devant le fait accompli !

Source photo : google maps

 

Encore une démission d’élu – Nice Matin 06 octobre 2018

L’hémorragie continue au sein de la majorité : l’adjointe au Tourisme et Métiers d’Arts, Claire Baës, jette l’éponge.
Une décision que Mme Debras accueille avec désinvolture : 8 démissions ou rendus de délégation en un peu plus de 4 ans ça n’a rien de surprenant … pour elle.

Les Biotois veulent des ACTES – Nice Matin 01 et 03 octobre 2018

3 ans après les inondations meurtrières, les sinistrés se sentent abandonnés. Beaucoup de paroles de Mme Debras mais aucune sécurisation pour les riverains de la plaine de la BRAGUE.

Et si l’histoire bégayait ?
Si la catastrophe était prévisible ce 03 octobre 2015, elle le serait tout autant 3 ans plus tard…

 

Chers amis,
Ce samedi était un jour de scrutin interne pour notre famille politique.
Vous avez pris de votre temps pour voter pour les membres du comité de la 7e circonscription. Deux mots : bravo et merci.
Je vous communique les résultats de ce vote et vous constaterez que les Biotois figurent tout en haut du classement.

Vous noterez les scores de Sylvie Santagata, Guillaume Le Coz et de moi-même : nous sommes dans le top 5 du collège des adhérents. Un grand coup de chapeau à Melissa Farinelli  qui  figure sur la plus haute marche du collège des nouveaux adhérents.

Encore une fois, merci à vous tous pour la confiance que vous nous avez témoignée : nous sommes fiers de vous représenter et avons conscience des enjeux des Républicains face aux défis à venir.
Sylvie, Melissa, Guillaume et moi-même, nous engageons à porter vos idées et vos valeurs, nous aurons besoin de nous battre ensemble pour les prochains scrutins.

 

Amitiés
Jean Pierre Dermit
Conseiller communautaire la CASA
Conseiller municipal de la ville de Biot
Maire de Biot de 2008 à 2014

Annonce de candidature Jean-Pierre Dermit – Septembre 2018

Merci à tous d’avoir répondu présent à mon annonce de candidature.
Vous étiez nombreux et j’ai été très touché par vos encouragements, ma responsabilité est d’autant plus grande pour construire maintenant avec vous un projet d’avenir pour Biot. Jean-Pierre Dermit

Vu dans la presse (source Nice Matin) : 24/09/2018

Si l’image ne s’affiche pas correctement, n’hésitez pas à suivre ce lien :
18.09.24_BIOT_JP DERMIT_ANNONCE CANDIDATURE 22.09.18

 

Invitation à l’annonce de la déclaration de candidature de Jean-Pierre Dermit le 22 septembre 2018

Jean-Pierre Dermit annoncera sa candidature aux prochaines élections municipales le 22 septembre 2018 à Biot.

 

Jean-Pierre Dermit et l’équipe municipale d’opposition invitent leurs soutiens le samedi 22 septembre 2018 à 11h au Jardin du Mas à Biot.

 

Pour Jean-Pierre Dermit, conseiller municipal leader de l’opposition à Biot « cette intervention sera l’occasion de faire le point sur les thématiques qui intéressent les Biotois : un cœur de ville qui se meurt, de vastes programmes immobiliers inadaptés, une sécurité publique a minima, un accompagnement post-inondation insuffisant, une gestion qui dégrade les finances de la commune… La liste des sujets qui fâchent à Biot est malheureusement très longue ».

 

« Le moment est venu d’être force de proposition pour l’avenir de Biot. Nous voulons construire un nouveau projet pour répondre aux attentes de tous nos concitoyens et faire grandir notre ville de façon harmonieuse et équilibrée. »

Rendez-vous :
Le 22 septembre 2018 à 11h
Au restaurant « Le Jardin du Mas »
15 rue des Tines – Biot
Accès : 5 mn à pied du parking de la Fontanette

Confirmer votre présence ici


A propos de Jean-Pierre Dermit

Né en contrebas des remparts de Biot, Jean-Pierre Dermit passe son enfance au village. Après des études d’ingénieur, il fait toute sa carrière à Sophia Antipolis au sein d’un groupe mondial spécialisé dans la conformité et la certification.

Suite à un désaccord profond avec la municipalité 2001-2008, il se lance en politique et il est élu maire de Biot et vice-président de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis de 2008 à 2014.

C’est sous son mandat que de nombreuses réalisations voient le jour : le complexe sportif Pierre Operto et la médiathèque sont créés, le Pont Vieux est rénové, la vidéo protection est mise en place, les équipements publics de St Philippe sont développés, la protection contre les crues est renforcée, l’église Sainte Marie-Madeleine est restaurée…

Depuis 2014, il est conseiller municipal d’opposition et conseiller communautaire CASA.

BIOT EN DANGER ! Biot Infos Automne 2018

L’aménagement cohérent du territoire est notre priorité. La vision de l’équipe Debras nous déconcerte : 
Aux Soulières, à Saint Eloi, chemin Durbec, les riverains sont excédés par les projets immobiliers de Madame Debras. Pour parvenir à construire 30 % de logements sociaux, la modification 4 du PLU lui permet dorénavant de densifier la construction d’immeubles collectifs dans ces quartiers. 
La sécurité est essentielle. La notion de sécurité de l’équipe de Madame Debras nous inquiète :

– Les Bâchettes : La protection qu’elle a prévue contre le risque inondation dans ce projet est de type trentennale. Le préfet lui demande à juste titre de décaler les travaux et de fournir de nouvelles études pour parvenir à une protection centennale. Elle passe outre et continue les travaux. La catastrophe de 2015 est-elle déjà oubliée ? Les victimes, elles, ne peuvent pas oublier.
– Les Biotois s’alarment de la politique sécuritaire de la municipalité : les effectifs de la police diminuent, la surveillance de nuit est réduite au minimum, le nombre de cambriolages augmente de façon très inquiétante.
La bonne gestion  des finances publiques est notre urgence. La stratégie financière de l’équipe Debras est plutôt surprenante : 

– La masse salariale est en hausse.
– La dette augmente alors que deux emprunts sont prévus : un de 7,4 millions en 2018, l’autre de 4,3 millions en 2019. Fin 2019, l’encourt de la dette atteindra un montant record autour de 2 000 euros par habitant.
L’équipe municipale d’opposition reste vigilante et mobilisée pour défendre vos intérêts.

 Jean-Pierre Dermit et l’équipe “Restons forts pour Biot”

BÂCHETTES – La Ville montrée du doigt par les services de l’État – Nice Matin 12/07/2018

Comment un chantier de l’ampleur du Parking des BÂCHETTES peut-il continuer alors que les études de protections hydrauliques ne sont pas terminées et n’ont pas été validées par les services de l’État ? Cherchez l’erreur…

 

Les parents d’élèves de l’école Eugène-Olivari toujours aussi mécontents – Nice matin du 07/07/2018 et du 19/05/2018

Après avoir investi 18 000 € l’été dernier, Guilaine DEBRAS dépense encore 30 000 € durant les vacances d’avril 2018, pour réduire les conditions de chaleur excessive dans les classes de l’école Eugène-Olivari et le problème persiste ! Les climatiseurs n’ont jamais été installés et les parents d’élèves restent mobilisés.

Conseil municipal du 27 juin 2018 – Nice Matin 29/06/2018

On réduit la voilure sur la maison des associations aux Bâchettes pour “un détail” de 500 000 € pour Guilaine DEBRAS.
L’opposition n’a pas siégé au conseil municipal du 23 avril 2018, pour soutenir l’association des SOULIÈRES dans son recours portant sur la modification N°4 PLU.

Quand rien ne va plus ! Biot Infos Eté 2018

La TRIBUNE LIBRE DU MOIS DE JUIN n’a été publiée dans le magazine municipale Biot Infos car à notre grand regret, nous avons reçu un message ci joint du cabinet du maire en date du 28 juin 2018, soit 3 semaines après avoir remis notre tribune libre du Biot Infos Eté 2018, bafouant la liberté d’expression :

“Monsieur, 
 Je tenais à vous informer que nous ne pourrons pas publier la tribune libre de l’opposition pour le prochain numéro du Biot Infos dont la distribution se fera dans le courant du mois de juillet. En effet, celle-ci ne nous est pas parvenue dans les temps impartis. 
Comme cela est mentionné dans le règlement intérieur, « les textes de la tribune libre, transmis par voie dématérialisée, au format word, doivent parvenir au directeur de la publication et au service de la communication selon le planning de bouclage des différents supports de communication». Pour information, la tribune était à remettre au plus tard le vendredi 08 Juin 2018 à 12h. Votre tribune ne nous est parvenue que le lundi 11 Juin 2018.
Je vous remercie de votre compréhension. 
Cordialement, 
Le cabinet du maire”

Désinvolture et insolence de la municipalité auprès des habitants et entreprises du vallon des Combes !

Les conseillers municipaux d’opposition de Biot boycottent le premier coup de pioche de l’extension du parking des Bâchettes.

Le projet des Bâchettes se devait d’être exemplaire en matière de protection et de prévention des risques après les inondations du 3 octobre 2015. Il n’en est rien.

Madame Debras et son équipe ont choisi d’officialiser le lancement de travaux alors que le préfet des Alpes-Maritimes, saisi par les associations et l’opposition, impose de refaire un nouveau projet de protection hydraulique.

Le représentant de l’état exige en effet le redimensionnement du bassin de rétention conforme à une crue centennale et non trentennale comme prévu dans le projet.

Nous ne cautionnons pas cet amateurisme et cette désinvolture, dans un secteur endeuillé. Rappelons que trois victimes ont péri dans le vallon des Combes, en contrebas du village et que pour cela, madame Debras est mise en examen pour homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité et de prudence.

Comment peut-on prétendre protéger les habitants et les entreprises du vallon des Combes classée en zone d’aléas forts inondations avec un bassin de rétention largement sous dimensionné ?

Pour l’heure, il n’y a toujours pas de nouveau projet, toujours pas de nouvelle étude.

C’est à se demander ce qui a été retenu des leçons du passé…

Nous souhaitons pour notre part que Madame Debras prennent en compte la totalité des bassins versants et la crue de référence du 3 octobre 2015 dans les prochaines notes de calcul de sécurisation hydraulique.

Nous avons besoin de parkings, les commerçants les attendent, les Biotois en demandent. Mais pas au mépris de la sécurité.

Jean Pierre Dermit, Sylvie Santagata, Nicole Pradelli, Guillaume Fortune, Melissa Farinelli, Martine Aufeuvre, Philippe Prevost

BÂCHETTES les commerçants prisonniers et abandonnés – Nice matin 20/04/2018

Bruit, poussière, insécurité : voila le décor imposé aux commerçants des Bâchettes depuis le démarrage du chantier. Ces derniers évoquent un préjudice moral et financier à venir, Guilaine DEBRAS leur ferme la porte.