Mobilisation des biotois contre le bétonnage – Biot Infos Été 2019

L’enquête publique de la modification 6 du Plan Local Urbanisme a fortement mobilisé les biotois.

Cette modification concerne tous les quartiers où la notion d’habitat individuel va disparaître (page 24 du règlement de consultation) : Soulières, Clausonnes, Bois Fleuri, Vallée Verte, Castellins, Issarts, Savonnière.

Le quartier le plus touché dans l’immédiat est celui des Soulières : édification d’immeubles R+2, hauteurs de 9 mètres.

Les autres quartiers suivront avec la révision en cours du PLU.

L’équipe de Madame Debras affiche une volonté de bétonnage de la commune. Les 3 dernières modifications du PLU et l’approbation du Plan Local d’Habitat le démontrent.

On peut aussi ajouter les 130 logements prévus sur le terrain communal Saint Eloi cédé par la ville au promoteur BNP PARIBAS Immobilier (Conseil Municipal du 4 avril 2019).

N’oublions pas que 49 % du territoire de Biot est classé en zone rouge inondation et incendie de forêt. Nous pensons que densifier l’habitat de nos collines sans avoir sécurisé la plaine de la Brague est une erreur stratégique majeure. Les efforts et l’énergie d’un Maire devraient se porter prioritairement sur la protection des zones fragilisées par les inondations. Les biotois «du bas» se sentent abandonnés alors qu’ils ne cessent de réclamer les aménagements indispensables à leur sécurité.

Est-il raisonnable de toujours construire plus alors que le Plan de Prévention du Risque Inondation est en cours de révision et que les contraintes d’aménagement du territoire sont encore inconnues à ce jour ?

Nous pensons que non.

Un bel été à vous tous !

Tribune Libre – Bilan du Mandat 2014-2019

Commençons par une note positive avec la belle rénovation des places de l’église et des arcades. Quant au parking des Bachettes, même s’il est très couteux pour le contribuable et peu fonctionnel, il est nécessaire pour la vie du village

Urbanisme : STOP au bétonnage !

Nous nous sommes opposés :

– Aux modifications 4, 5 et 6 du PLU qui explosent la densification de l’habitat.

– A l’obligation de construire 30% de logements sociaux pour tout programme immobilier supérieur à 800 m2.

– Au Plan Local Habitat de la CASA (construction de 56% de logements sociaux par an à Biot).

Culture et événementiel : Manque de prestige et d’attractivité de Biot !

Nous avons déploré :

– La suppression de Biot et les Templiers.

– L’abandon du four communal.

– De nouvelles manifestations qui peinent à attirer du monde. Une exception :  le Biot International Glass festival.

Risques naturels : Pas de sécurisation de la plaine de La Brague , manque d’accompagnement des Biotois situés en zone rouge.

Nous avons dénoncé :

– La volonté d’imperméabiliser nos sols et d’augmenter les ruissellements de surface.

– L’absence de travaux de protection de la plaine de La Brague.

Sécurité : Toujours moins de police, une coopération avec la gendarmerie qui se délite.

Nous avons signalé :

– Une recrudescence des cambriolages.

– La multiplication de séjours des gens du voyage.

Depuis 2014, notre équipe s’est investie pour défendre vos intérêts

L’opposition a besoin de vous pour bâtir un projet équilibré pour 2020. Pour apporter vos idées et participer, contactez-nous via le site jeanpierredermit.fr.

Jean-Pierre Dermit et l’équipe “Restons forts pour Biot”

Embrouille autour de la déchèterie de BIOT ! – Nice Matin du 24 Mai 2019

On est dans la confusion sur le remplacement de la déchèterie des 3 moulins à Antibes. Pressentie à Biot dans la zone des Près, Mme Debras s’emmêle les pinceaux après avoir donné son accord l’été dernier à la CASA et Univalom. Aujourd’hui elle entretient toujours le flou sous la pression des riverains malgré ses responsabilités en tant que Vice-Présidente d’Univalom (gestionnaire des déchèteries).

 

NICE-MATIN du JEUDI 23 MAI 2019

NICE MATIN du MERCREDI 22 MAI 2019

NICE MATIN du MERCREDI 15 MAI 2019

Modification n°6 du PLU – Mobilisons Nous ! (Newsletter n°16)

Chers amis,

Le temps presse et nous n’avons plus que quatre jours pour nous mobiliser. C’est peu mais l’enjeu est immense. La majorité de madame Debras a décidé de modifier pour la troisième fois le PLU*. La modification n°6 me semble particulièrement inquiétante et elle est soumise à enquête publique jusqu’au jeudi 16 mai. Autant dire demain !

Et c’est de bétonnage dont il est question et dans tous les quartiers !

Cela commencera dans le quartier des Soulières. Madame Debras souhaite donner des droits à bâtir pour des immeubles de deux étages avec une première OAP, une orientation d’aménagement et de programmation, pour les terrains Garenne, Kvaskoff et ASL Villas de Biot.

La suite ?

Tout figure page 24 du rapport de présentation en ligne sur le site www.biot.fr. Les quartiers Bois Fleuri, Vallée Verte, Issarts, St-Julien, Castellins, Savonnière, Clausonnes autrefois destinés à de l’habitat individuel pavillonnaire pourront voir construire des immeubles collectifs. Que les habitants des autres quartiers ne se réjouissent pas trop vite, ils sont aussi concernés (secteur UEa c’est-à-dire Chèvre d’Or, Vignasses, Cabots…).

Enfin, la majorité le réaffirme une nouvelle fois, il y aura 30% de logements sociaux minimumsur chaque programme immobilier de plus de 800 mètres carrés de surface de plancher.

Le commissaire enquêteur reçoit nos avis jusqu’à ce jeudi, déplacez-vous aux services technique 700 avenue du Jeu de la Baume de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h00 ou consignez vos observations par courriel à plu@biot.fr.

Après enquête publique, cette modification sera soumise au vote du conseil municipal et il sera trop tard.

* PLU : Plan Local d’Urbanisme

Tour d’horizon des principales informations à retenir du conseil municipal

  • La commune s’endette de près de 9 millions d’euros.
  • Le parking des Bâchettes est presque terminé et c’est un plus pour la commune. N’oublions pas pour autant le coût de la place, 110 000 euros au moins par rapport à la globalité de l’opération. Espérons aussi que cet équipement ne sera pas vite sous-dimensionné !
  • On honore la mémoire de nombreuses personnalités biotoises du monde de la culture et des arts : elles donnent leur nom à des équipements communaux. Je regrette que notre ami Jean-Claude Novaro, verrier mondialement connu, ait été « oublié » !
  • L’aménageur de Saint Eloi a été choisi et ce sera BNP PARIBAS IMMOBILIER. Il déposera prochainement un permis pour construire 130 logements. Pas de nature à garantir la tranquillité des riverains et fluidifier la circulation aux heures de pointe !

Biot adhère à la SPL Hydropolis dont le siège est à la Mairie de Valbonne – Nice Matin du 2 Mai 2019

Biot intègre la SPL Hydropolis composée d’un actionnariat de 75 actions. La Ville de Biot en possédera 1 contre 64 à la Ville de Valbonne. L’organisation de la gouvernance du conseil d’administration sera composée de 17 administrateurs dont 13 de la Ville de Valbonne et 1 seul pour la Ville de Biot. Intégrer ce type de structure individuel déconnectée de la CASA alors que les compétences eau potable et assainissement des eaux usées seront transférés au 1er Janvier 2020 peut interpeller !

PLH : “On va droit dans le mur” – Nice Matin 30 Avril 2019

13 élus se sont abstenus ou ont voté CONTRE le PLH de la partie Biotoise de la CASA. Cela démontre incontestablement les inquiétudes et les imperfections de vision d’aménagement du territoire. Il est prévu de construire 61 logements par an sur la commune dont 56% de logement social. Toutefois les problèmes de sécurité de la plaine ne sont toujours pas réglés. Cette volonté de densification de l’habitat et de bétonnage entrainera systématiquement une augmentation de l’imperméabilité des sols et des ruissellements de surface.

Projet DURBEC : Attention DANGER !

Le programme immobilier de 73 logements au chemin DURBEC, pose un réel problème pour les riverains mais pas uniquement.

Au total 7 permis ont été refusés depuis 2013 pour des raisons de sécurité liées aux entrées et sorties depuis la route de Valbonne. La Mairie et le Département ont finalement autorisé ce permis qui va aggraver les ruissellements dus à l’imperméabilisation des sols et une présence d’eaux supplémentaires sur le fleuve côtier de la Brague.

Depuis le 03 octobre 2015 nous nous devons d’être encore plus prudents d’autant que les travaux de mise en sécurité du bassin de la Brague n’ont toujours pas commencé. Nous refusons la bétonisation massive de l’amont de la Brague !

Les jeunes avec Jean-Pierre !

Trois viennent des Vignasses, deux des Soullières, quatre de Saint Philippe, du Village, de Bois Fleuri et bien d’autres quartiers ! Ils ont 1 point en commun : la jeunesse et de l’ambition pour BIOT. Ils sont les forces vives de l’équipe de Jean-Pierre.

Ce 14 mars 2019 nous étions réunis à l’ATELIER 67 pour un moment convivial. De belles surprises ont ponctué cette soirée. Merci Eric PAUGET, notre Député pour votre visite surprise !

Une pensée pour ceux qui n’ont pas pu se libérer mais qui sont très actifs à nos côtés. A très vite !

Révision PPRI : Vous avez dit ROUGE !- Nice Matin du 08 mars 2019

Concertation publique houleuse dans le cadre de la révision du PPRI organisée par les Services de l’État, où les représentants des associations ont mis en avant un manque de dialogue avec les élus locaux. Pendant cette réunion à plusieurs reprises, les intervenants ont manifesté leur mécontentement principalement auprès de Guilaine DEBRAS sur son immobilité. Sophie DESCHAINTRES a également était interpelée sur son inaction sur le dossier du Pont BREJNEV.

Pendant ce temps là toujours aucune action et aucun travaux de mise en sécurité !

DOB, dernier acte – Nice Matin du 2 MARS 2019

Pour le dernier DOB (Débat d’Orientation Budgétaire), les élus de la majorité ont essayé de justifier leurs choix politiques :

  • Emprunt sans précédent de 9 MILLIONS d’EUROS avec un remboursement du capital annuel de la dette passant de 1,7 à 2,2 millions €.
  • Bétonnage du Quartier des Soulières.
  • 56% de logements sociaux à minima sur les constructions à venir du PLH (Plan Local d’Habitation).
  • Fermeture du Service Population en Mairie Principale.
  • Aucune vision sur l’avenir du Verre Bullé, aujourd’hui en danger !

 

Montée des BÂCHETTES : colère des commerçants – Nice Matin du 29 janvier 2019

Les commerçants de la montée des BÂCHETTES, vent debout contre la municipalité de Guilaine DEBRAS. Plutôt que d’améliorer l’accessibilité aux handicapés et aux mamans avec poussettes, les travaux prévoient l’aggravation de la situation existante avec la création de marches au grand dam de la Fédération des Malades et Handicapés du 06.

 

Meilleurs Voeux
Chers amis,Encore une nouvelle année. Le temps passe vite !
Qu’elle soit belle, sereine, généreuse et pétillante.
Et si, pour célébrer 2019,  nous partagions un moment ensemble autour d’une galette des rois ?
Je vous donne rendez-vous le vendredi 18 janvier prochain à l’auberge de la Vallée Verte 3400, route de Valbonne à partir de 18h30.Parce que nous avons tous le sens de l’amitié.
Parce que nous avons des valeurs communes.
Parce que le combat ne nous fait pas peur.
Et en attendant de vous présenter mes vœux de vive voix, et de vous exposer les grandes lignes de mon projet pour les prochaines élections municipales, je citerai Jacques Brel. Tout est dit et de si belle façon !

« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable ».

Amitiés
Jean-Pierre Dermit #Biot2020

Projet municipal : Jean-Pierre Dermit #Biot2020, c’est parti ! – La Lettre du Maire Hiver 2019

2018, une année troublée par les projets dont les Biotois ne veulent pas.

Les conseils de quartier sont devenus le lieu de revendication et de protestation contre l’équipe de Mme Debras.

Qu’il s’agisse de la construction de grands ensembles immobiliers (Saint Eloi, Durbec, Soulières), d’une stratégie passive de gestion du risque inondation, de l’installation de la déchèterie chemin des Prés, du laisser-aller sécuritaire, de la dégradation des finances de la ville, du manque de programmation municipale pour dynamiser la ville, trop nombreux sont les sujets sur lesquels les Biotois voudraient être écoutés, plus respectés. Les nombreuses démissions au sein de l’équipe municipale sont le reflet de ces doléances.

Construire avec vous pour 2020 un développement équilibré et harmonieux de notre commune est notre ambition.
En cette période de renouveau soyez assurés de nos vœux les plus sincères pour une belle année 2019.

En route pour #BIOT2020 – Biot Infos Hiver 2019

Vous êtes nombreux depuis plusieurs mois déjà à nous faire part de vos déceptions, de vos inquiétudes et parfois même de votre colère : les thèmes qui reviennent régulièrement concernent l’urbanisation démesurée de la commune avec des programmes immobiliers inadaptés, une sécurité des personnes et des biens a minima, un accompagnement post-inondation insuffisant, une gestion inquiétante des finances de la ville, un cœur de ville qui se meurt. La liste des sujets qui fâchent à Biot est malheureusement très longue.
Se positionner pour un nouveau mandat n’est pas une décision facile mais cet état des lieux l’exige. Investis dans la vie communale depuis 2008, nous constituons une équipe compétente, rajeunie, qui connaît la réalité du territoire et qui veut plus que tout redorer l’image de Biot, et redonner confiance à ses habitants.
Nous ne manquons pas d’expérience. Nos réalisations entre 2008 et 2014 en témoignent : complexe sportif Pierre Operto, médiathèque, rénovation du Pont Vieux, vidéo protection, développement des services publics (poste, mairie annexe, police municipale) à Saint Philippe, renforcement de la protection contre les crues, restauration de l’église Sainte Marie-Madeleine, politique culturelle et événementielle dynamique, voilà notre bilan lors de notre mandat et nous en sommes très fiers.

Le moment est venu de construire un nouvel avenir pour Biot.

Vous avez envie d’exprimer vos idées ? Rejoignez-nous pour enrichir notre réflexion.

En ce début 2019, nous vous adressons tous nos vœux de santé, de réussite, de prospérité. Bonne année à tous !

Le PONT BREJNEV toujours pas nettoyé, POURQUOI ? – Nice matin du 17/10/2018

Triste constat de la BRAGUE toujours pas nettoyée mi-octobre en pleine saison des épisodes cévenoles.
L’événement dramatique du 03 octobre 2015 ne sert visuellement pas d’exemple à nos édiles !

 

Les Templiers chassés de BIOT ! – Nice Matin 09 octobre 2018

Mme Debras a souhaité arrêter la manifestation BIOT et les Templiers en 2015.
La résistance s’organise. Les Blancs Chevaliers de la Commanderie Templière continuent à exporter et valoriser notre histoire.

Un management qui interroge – Nice Matin du 09 octobre 2018

Pourquoi un employé municipal en est-il arrivé à mener une grève de la faim et à dormir dans la rue pendant près d’une semaine ?
Au delà du conflit individuel, la situation révèle un véritable problème de gestion municipale autour du régime indemnitaire des agents et d’un management inapproprié.

La déchetterie d’Antibes transférée à BIOT – Nice Matin 06 octobre 2018

La déchetterie Univalom d’ANTIBES va fermer. Elle sera déplacée sur la zone artisanale du chemin des Près à BIOT.
Augmentation du trafic, nuisances sonores et olfactives au coeur d’un quartier résidentiel et économique. La décision a une fois de plus été prise sans concertation. Merci Mme Debras, Vice Présidente de la CASA et d’UNIVALOM, Maire de la commune, de mettre une fois de plus les Biotois devant le fait accompli !

Source photo : google maps

 

Encore une démission d’élu – Nice Matin 06 octobre 2018

L’hémorragie continue au sein de la majorité : l’adjointe au Tourisme et Métiers d’Arts, Claire Baës, jette l’éponge.
Une décision que Mme Debras accueille avec désinvolture : 8 démissions ou rendus de délégation en un peu plus de 4 ans ça n’a rien de surprenant … pour elle.

Les Biotois veulent des ACTES – Nice Matin 01 et 03 octobre 2018

3 ans après les inondations meurtrières, les sinistrés se sentent abandonnés. Beaucoup de paroles de Mme Debras mais aucune sécurisation pour les riverains de la plaine de la BRAGUE.

Et si l’histoire bégayait ?
Si la catastrophe était prévisible ce 03 octobre 2015, elle le serait tout autant 3 ans plus tard…