Les articles de cette revue de presse appartiennent à leurs auteurs respectifs.

Incompétence ou mépris des sinistrés ! – Nice Matin 19/04/2018.

Incompétence ou mépris des sinistrés ! – Nice Matin 19/04/2018.

Malgré mes multiples alertes, Guilaine Debras est encore rattrapée par la patrouille des services de l’Etat.
Elle engage des travaux pour l’extension du parking des Bachettes en minimisant le risque inondation.
Comment peut-on prévoir une protection hydraulique de crue trentennale et non en rapport avec la crue de référence, dans un vallon qui, en octobre 2015, a été endeuillé par trois fois ?
Les familles des victimes, les particuliers, les entreprises, n’oublient pas !

Incompétence ou mépris des sinistrés ! - Nice Matin 19/04/2018.

Biot : quand l’expérience ne sert à rien! – Nice Matin 12/03/2018

Quand l’expérience ne sert à rien! – Nice Matin 12/03/2018

Après de fortes précipitations les eaux de La Brague sont montées brutalement en fin de matinée ce dimanche 11 mars.
L’inquiétude des sinistrés de 2015 était réelle mais l’histoire bégaye, cette fois encore aucun dispositif de surveillance du fleuve n’avait été prévu dans la matinée par la municipalité. D’ailleurs Mme Debras a déclenché l’alerte en début d’après midi lorsque la décrue était amorcée. Un comble !

Biot Quand l'expérience ne sert à rien ! - Nice Matin 12/03/2018.

Sophie Deschaintres passe le relais à Mélissa Farinelli au Conseil Municipal – Nice-Matin du 9/3/2018

Mélissa Farinelli remplacera Sophie Deschaintres au prochain Conseil Municipal

Après dix ans de collaboration avec l’équipe de Jean Pierre Dermit, Sophie Deschaintres fait le choix de se concentrer sur les dossiers du Département. Nous la remercions pour le travail prodigué au cours de ces dernières années et lui souhaitons bonne chance pour sa mission au Conseil Départemental.

La vie municipale continue et nous accueillerons avec plaisir l’arrivée de Mélissa Farinelli au prochain Conseil Municipal. Mélissa est une enfant de Biot, docteur en neurobiologie, fille de Raphaël Farinelli, maître verrier connu et reconnu. C’est un engagement d’amour pour sa Ville pour défendre au mieux l’intérêt des biotoises et des biotois sur les dossiers cruciaux de la vie municipale.

18.03.07_BIOT_ARRIVEE MELISSA FARINELLI

Cadeau d’un terrain communal à la Sacema – Nice-Matin du 12/12/2017

Cadeau d’un terrain communal à la Sacema – Nice-Matin du 12/12/2017

Voilà comment les élus de la majorité gaspillent l’argent des biotois !  Le terrain communal  du 4 passage de la Bourgade a été vendu à la Sacema pour 57 500€ alors que l’estimation du service des domaines  de la Préfecture est de 350 000€ . Pire encore ce bien qui devait revenir à la Ville au bout d’un bail emphytéotique de 60 ans restera propriété du bailleur social. Nous  rappelons les principaux chiffres comptables de la SACEMA : 134 Millions d’Euros de bilan sur l’exercice 2016 avec un résultat net de bénéfices de près de 2 millions d’Euros. Pourquoi ce gaspillage ?

17.12.09_BIOT CALIBRAGE AU RABAIS DU VALLON DES CLAUSONNES A BIOT
Calibrage au rabais du vallon des Clausonnes à Biot – Nice Matin 09/12/2017

Calibrage au rabais du vallon des Clausonnes à Biot – Nice Matin 09/12/2017

L’entonnement du Vallon des Clausonnes ne prend pas en compte la crue de référence du 3 octobre 2015.  Ainsi les riverains de la route des Clausonnes continueront à vivre dans la peur,  être inondés, et leurs biens seront condamnés à rester en zone rouge. Le dernier événement tragique n’a pas servi de leçon à Madame Debras. Les élus de l’opposition ont voté contre cette proposition pour réclamer un ouvrage à la mesure du risque.

17.12.09_BIOT CALIBRAGE AU RABAIS DU VALLON DES CLAUSONNES A BIOT

Inondations : l’onde de choc – Nice Matin 13/05/2017.

Les Biotois demandent la démission du Conseil Municipal – Nice Matin 13/05/2017.

Les Biotois choqués par les révélations du dossier d’enquête de Nice Matin portant sur l’inondation du 3 octobre 2015 demandent la démission du Conseil Municipal.

les biotois demandent la démission du conseil municipal - nice matin du 13 05 2017

Révélations – Nice Matin 12/05/2017.

Tragique incompétence ! – Nice Matin 12/05/2017.

Le dossier d’enquête de Nice Matin révèle des défaillances graves dans la gestion des inondations du 3 octobre 2015. La population biotoise est en colère de découvrir l’horrible réalité des faits.

Combien de mensonges et de versions différentes pour constater aujourd’hui une réalité inacceptable ! Comment un élu, comment une équipe municipale, peuvent-ils encore dormir sereinement après tous ces mensonges auxquels nous avons eu droit depuis près de deux ans.

double peine pour les sinistrés des inondations à Biot
double peine pour les sinistrés des inondations à Biot – Nice Matin 12/05/2017.

Double peine pour les sinistrés des inondations à Biot – Nice Matin 12/05/2017.

La DDTM sort son porter à connaissance définitif qui fixe les zones d’aléas du risque inondations. Cette version fait état d’un travail en concertation avec la majorité municipale. Les associations leur reprochent un manque de concertation et d’ambition sur les programmes de travaux pour protéger les populations sensibles aux risques d’inondations. Après le désastre du 3 octobre 2015, voici une seconde peine pour les propriétaires du bassin de la Brague qui voient leurs biens spoliés par les services de l’Etat et la Ville.

double peine pour les sinistrés des inondations à Biot

L’enquête relancée avec la mise en examen de madame Debras – Le Petit Niçois 07 au 13/04/2017

L’enquête relancée avec la mise en examen de madame Debras – Le Petit Niçois 07 au 13/04/2017

Madame Debras, Maire de Biot, mise en examen dans le cadre de l’information judiciaire suite à l’inondation du 3 octobre 2015.

Mises en examen après l’inondation : et de deux ! – Nice Matin 04/04/2017.

Mises en examen après l’inondation : et de deux ! – Nice Matin 04/04/2017

Après madame Debras, maire de Biot, mise en examen pour homicide involontaire par violation manifeste et délibérée d’une obligation de prudence et de sécurité, voilà qu’un fonctionnaire est poursuivi dans ce dossier.